Formations disciplinaires

Des ateliers philo à l’école

L'atelier philo est un espace de parole collective. C’est autant un temps pendant lequel se développent les compétences sociales d’écoute, de respect … qu’un moment où s’expriment des questions universelles, s’élaborent des réflexions critiques.

Modalités pratiques permettant de donner du sens aux apprentissages scolaires, c’est également un objet d’apprentissage permettant aux élèves de construire leur participation à la vie citoyenne.

Cette formation a pour objectif de :

  • Poser les repères permettant de préciser la place de la philosophie à l’école

  • Définir une progression (questions apprentissages, …) permettant de délimiter l’activité dans l’école

  • Réaliser des mini projets selon les classes permettant d’introduire la philo

  • Utiliser les nombreuses ressources favorisant la philosophie à l’école (M. Tozzi, J. Lévine …)

 

Développer l'apprentissage de l'oral dans toutes les classes

Apprendre à « dire » est indispensable dans tous les domaines.

Mais l’apprentissage de la langue orale ne peut être réduit à des séances de vocabulaire ou au dialogue " socratique " fermé où l’enfant n’a pas à gérer son discours. Il est nécessaire d’apprendre à  expliquer, argumenter, décrire pour agir, raconter, formuler des hypothèses, justifier …  

Ces compétences se structurent progressivement, dans la durée.  Elles se développent également lors de séquences d’apprentissage autour de compétences de communication orale clairement définies.

 Les objectifs de cette formation sont les suivants :

  • S’approprier des repères concernant  l’apprentissage de l’oral
  • Nommer les compétences de langage oral à construire dans chaque cycle.
  • Mettre en place dans une classe ou dans une école des projets de communication qui soient supports d’apprentissage.
  • Préparer des séances d’apprentissage et outils d’évaluation formative de ces compétences.
  • Dans le cadre du travail avec les autres classes, prévoir des outils de communication et d’échange de pratique.

 

Redonner le goût d'écrire  à travers des projets au quotidien

Une enseignante de français faisait remarquer dernièrement que la plupart des écrits des élèves avait comme unique fonction à l’école d’être évalués. Redonner le gout d’écrire c’est proposer aux élèves des situations de production permettant de développer des compétences dans de véritables projets.

Cette formation propose d’inscrire l’enseignement de l’écrit et des activités associées (grammaire, vocabulaire …) dans des projets permettant à l’équipe d’assurer le suivi des apprentissages et motiver leurs élèves.

 

Donner du sens aux activités de vocabulaire ou de grammaire   

A l’école, on attend des élèves qu’ils utilisent le langage écrit dans des situations diverses : qu’ils sachent rédiger des lettres, des histoires ou dans le cadre d’activités disciplinaires et pour cela qu’ils respectent un certain nombre de contraintes grammaticales, orthographiques ou lexicales en garantissant la cohérence du texte. Quelles exigences avoir selon les situations et le niveau de cycle ? Comment conduire un parcours d’apprentissage cohérent, du cycle 1 au cycle 3 ?

Les objectifs sont :

  • Identifier les situations d’écriture spécifiques à chacun des cycles.
  • Repérer/ organiser des conditions qui permettront aux élèves de prendre de la distance avec leur production écrite et de l'améliorer.
  • S'approprier en équipe des repères pour pouvoir préparer ensemble et analyser des séquences et séances d'apprentissage, que chacun peut expérimenter dans sa classe.
  • Conduire des séances d'apprentissage du "code" de la langue écrite qui soient de véritables "outils" pour les élèves quand ils écrivent.

 

Résoudre des problèmes, développer le calcul mental  pour enseigner les mathématiques   

Lors d’une conférence au CEPEC, Roland CHARNAY avait prétendu qu’à l’école les deux apprentissages essentiels étaient la résolution de problème et le calcul mental.

Comment conduire des apprentissages en s’appuyant sur ces deux axes tout en garantissant l’acquisition des connaissances en mathématiques ?

 Les objectifs viseront à :

  • S’approprier les caractéristiques et les enjeux de la démarche de résolution de problèmes et du calcul mental.
  • Construire des séquences d’apprentissage qui articulent résolution de problèmes et contenus mathématiques.
  • Identifier les entrées pour construire un référentiel en mathématiques.

La démarche scientifique ? L’a-t-on oubliée ? 

Cette année, ont été célébrés les vingt ans de « la main à la pâte. » Quelle pratique aujourd’hui reste-t-il de cette pédagogie toujours d’actualité ?

Comment ne pas réduire « les expériences » à leur dimension ludique et favoriser la construction - à travers elles - des attitudes et des connaissances nécessaires pour s’approprier une démarche scientifique ?

Les objectifs viseront à :

  • Repréciser les repères concernant la mise en place de la démarche scientifique en classe.
  • Préparer pour la classe quelques situations dans lesquelles les élèves mobiliseront cette démarche scientifique
  • Identifier quelques repères pédagogiques concernant l’organisation des séances qui permettent à chacun de construire de nouvelles connaissances et méthodes de travail
  • Clarifier le rôle de l’enseignant lors des activités de recherche des élèves ;

Apprendre l'Histoire ou la Géographie par des tâches complexes   

Cette formation vise à questionner et articuler les liens entre l’apprentissage des connaissances, la maîtrise de compétences et le développement de démarches en découverte du monde et en histoire géographie. Des repères seront posés afin d’orienter les pratiques de classe vers la mise en œuvre de tâches complexes ayant du sens, en lien avec les savoirs et ce, tout au long du parcours élémentaire.

Les objectifs viseront à :

  • Organiser l’apprentissage autour de tâche complexes.
  • Poser des repères pour confronter les élèves à des « problèmes historiques et géographiques ».
  • Utiliser les différents usages de l’histoire et de la géographie pour construire des outils développant l’esprit critique des élèves.
  • Mettre en place des activités motivantes et pertinentes rendant l’élève acteur de ses apprentissages.

 

Pratique et didactique de l’anglais en primaire   

Vous souhaitez (re)trouver une aisance pour animer la classe d’anglais avec plus d’assurance et actualiser vos connaissances en matière d’enseignement de l’anglais en référence au CECRL et aux instructions officielles…

Les objectifs de ces deux journées sont les suivants :

  • Qu’est-ce qu’enseigner l’anglais à l’Ecole en lien avec le CECRL, les instructions officielles et le Socle Commun ?
  • Faire le point sur quelques aspects lexicaux, grammaticaux et phonologiques.
  • Pratiquer la langue par le biais d’activités ludiques transposables avec les élèves : Jeux de rôle, vire-langues, comptines, chansons…
  • Construire une séquence / un projet autour d’un thème ou fait culturel et imaginer des tâches finales telles que : faire une recette, fabriquer un jeu, jouer une saynète,…
  • Quand et comment évaluer les apprentissages ?
  • Exploiter un album autour d’activités originales et variées pour procurer aux élèves le plaisir de comprendre un texte dans sa globalité.

 

Enseigner la musique du cycle 1 au cycle 3   

Souvent démunis face à l'enseignement de la musique, les professeurs des écoles hésitent à aborder cette matière avec leur classe. La musique offre pourtant une multitude d'activités axées sur l'éveil sensoriel, l'écoute, la pratique musicale et la motricité, le chant, et pouvant être animées par des enseignants non spécialistes.

La formation qui peut se dérouler sur plusieurs jours, a pour objectifs :

  • „Travail autour d'un répertoire varié de chansons à exploiter avec les enfants
  • Découverte de différentes activités sous forme de séances concrètes à mettre en place avec la classe (motricité, mémorisation, percussions corporelles, jeux d'oreille et d'écoute, jeu sur les bâtons sonores)
  • „Utilisation d'un instrumentarium de percussions et exploitation avec les enfants.
  • „Exploitation d'un répertoire d'œuvres musicales pour jeune public avec un prolongement pédagogique et  inter-disciplinaire
  • Utilisation de la flûte à coulisse, des bâtons sonores, des jeux de cloches
  • Constitution d'un réservoir d'idées pour les spectacles de fin d'année.

 

Faire du théâtre à l’école   

Dans le cadre du développement de la culture humaniste à l'école, le théâtre a une place privilégiée. En effet, développer une pratique théâtrale permet de traverser des textes littéraires et des mythes fondateurs et de donner à chaque enfant des moyens pour exprimer sa personnalité. Comme thème d’un projet pédagogique, le théâtre peut ouvrir à de nombreuses activités transversales.

La formation permettra aux enseignants de :

  • „ Redéfinir la notion de jeu : place du corps, espace, imagination, collectif…
  • „ Se mettre en jeu pour vivre le texte par le corps
  • „ Identifier des pistes pour découvrir et mettre en œuvre les liens entre

 

Favoriser l'oral par le théâtre

Lire et écrire constituent aujourd’hui les deux ressorts par lesquels les élèves, dans leur scolarité, appréhendent le langage. Il en reste pourtant un troisième, aussi fondamental, sinon plus, que les deux autres : dire.

Bien que mis au second plan, l’apprentissage d’une langue à partir d’une pratique concrète relative à la façon dont elle se dit, donc se ressent, donc se vit, paraît primordial. Favoriser l’oral, inviter les élèves à dire par exemple un texte, à exprimer ce qu’ils pensent et ressentent, à imprimer le langage dans une dimension physique (diction, articulation, musicalité) ne peut que contribuer à renforcer la lecture et l’écriture, à leur donner sens et vitalité.

Dans cette perspective, le théâtre est un outil unique au sens où il invite à ressentir le langage, à l’investir physiquement, émotionnellement, à se soucier de la façon dont on le dit et, par là, à se préoccuper de son interlocuteur. En ce sens, favoriser l’oral par le théâtre est aussi un facteur de sociabilisation : chacun, en partant de ce qu’il est, ira ainsi vers l’autre.

Les objectifs sont :

  • Pour favoriser le lire et l’écrire, le dire s’append
  • Mettre les enseignants en situation d’élèves
  • Mettre en application les bénéfices de l’apprentissage de la formation pour favoriser l’oral en classe.

 

Mettre en scène un texte

Le jeu théâtral contribue fortement à l’éveil culturel des enfants, leur permettant de mieux comprendre un texte, de se l’approprier et de prendre plaisir à jouer avec la langue française. Cette approche rend accessible des textes littéraires parfois incompréhensibles au premier abord par le jeune public. Eveillant ainsi leur curiosité, leur envie d’apprendre et accompagnant leur évolution.

Un des intérêts principaux de ce travail consiste à permettre à l’enfant de se découvrir, d’apprendre le goût de l’effort et du travail bien fait, de comprendre l’intérêt de l’écoute et de la concentration afin d’obtenir une satisfaction individuelle et collective, desquelles découle un sentiment de plaisir. Bien que mis au second plan, l’apprentissage d’une langue et la compréhension d’un texte à partir d’une pratique concrète, relative à la façon dont elle se dit, donc se ressent et se vit, paraît primordial. Favoriser l’oral, inviter les élèves à jouer un texte, à exprimer ce qu’ils pensent et ressentent, à imprimer le langage dans une dimension physique (diction, articulation, musicalité) ne peut que contribuer à renforcer la lecture et l’écriture, à leur donner sens et vitalité.

Dans cette perspective, le théâtre est un outil unique au sens où il invite à ressentir le langage, à l’investir physiquement, émotionnellement, à se soucier de la façon dont on le dit et, par là, à se préoccuper de son interlocuteur. En ce sens, travailler la mise en scène d’un texte est aussi un facteur de sociabilisation : chacun, en partant de ce qu’il est, ira ainsi vers l’autre et composera avec lui. Par la mise en scène l’enfant comprend à quel point l’interdépendance est nécessaire. Apprendre à se connaître n’est utile et possible qu’en se confrontant à l’autre. Grandir c’est accepter l’autre, l’intégrer et affirmer qui l’on est en s’adaptant aux diverses contraintes relatives aux relations qui se créent.

Les objectifs sont :

  • Construire et développer une dynamique collective
  • Acquérir des outils servant à la gestion du groupe
  • Intégrer les clés pour permettre aux enfants de trouver leur place dans une équipe en fonction de leurs qualités et de leurs personnalités
  • Intégrer les clés pour permettre aux enfants de développer leur faculté d’écoute et de concentration
  • Accompagner les enfants dans l’apprentissage par la gestuelle et la mémoire kinesthésique
  • Savoir pourquoi et comment valoriser les enfants

 

Le théâtre au service de la grammaire

Le théâtre constitue un outil au service de la pédagogie permettant de concilier le plaisir du jeu et l’apprentissage. Le travail que nous proposons offre la particularité de créer un lien avec ce qui se fait en classe, ainsi, le théâtre peut constituer une approche complémentaire du programme de français.

Dans la mesure où nous adaptons nos séances à l’âge des enfants, nous pouvons répondre à un véritable projet d’école.

Les objectifs sont :

  • Améliorer les rapports professeur/ élèves
  • Construire et développer une dynamique collective
  • Intégrer les clés pour permettre aux enfants de trouver leur place dans une équipe en fonction de leurs qualités et de leur personnalité
  • Intégrer les clés pour permettre aux enfants de développer leur faculté de concentration et d’attention ainsi que leur capacité de synthèse
  • Acquérir une méthode complémentaire à l’apprentissage du programme de grammaire

Les arts visuels, découverte et mise en action   

Comment enseigner les arts visuels ? Quels apprentissages fondamentaux ? Quelles productions réaliser avec les élèves an fonction des classes ? Quels repères artistiques travailler avec les élèves ?

Cette formation permettra d’aborder les points suivants :

  • „ La mise en place des programmes des arts visuels,
  • „ La découverte et le panorama artistique de toutes les œuvres en références
  • „ Identifier des applications concrètes à présenter aux élèves. (situations, conceptions, réalisations & projets).

 

Le geste graphique et son implication

Qu'est-ce que le geste graphique ? Comment l'utiliser et le mettre en place avec les élèves ?

Les objectifs de la formation sont les suivants :

  • „ Identifier les interactions entre cet apprentissage du geste graphique et le programme des arts visuels.
  • „ Mettre en place des réalisations et des projets liés au geste graphique et aux arts visuels.

 

Voir nos autres thématiques d'intervention possibles...

Travail en équipe et accompagnement du changement
Accueil de tous les élèves, EBEP, ASH

Différenciation, gestion de l'hétérogenéité

Formations au et avec le numérique

Formations par secteurs, cycles, pour des enseignants trop isolés

        Personnels OGEC - Financement OPCALIA